TETRA, Troubles à l’Environnement, Transmettez au Réseau d’Alerte
Vous avez été témoin d’un événement qui porte atteinte à l’environnement, témoignez, soyez lanceur d’alerte et aidez nous à mieux protéger le massif des Vosges. Cliquez ici pour accéder au formulaire

Posted in Non classé | Leave a comment

Bruit et vitesse dans le massif : dimanche 30 août ne relâchons pas la pression !

Après le grand pique-nique de la Schlucht continuons à augmenter la pression sur les décideurs.

Dimanche 30 août, à partir de 11 heures, plusieurs rassemblements pique-nique seront organisés  dans des villages des vallées vosgiennes. à l’entrée ou à la sortie de ceux-ci au bord des routes transformées en circuit de vitesse. Tout en pique-niquant nous pourrons discuter ensemble des propositions et des mesures à prendre pour redonner au massif vosgien et à ses environs le calme et la quiétude qu’il n’aurait jamais dû perdre. Nous exprimerons avec des banderoles, des panneaux notre volonté de voir des mesures prises très rapidement et nous indiquerons aux véhicules bruyants par des panneaux adaptés qu’ils ne sont pas les bienvenus
Nous mesurerons également les niveaux sonores et nous pourrons filmer et enregistrer les véhicules bruyants et dangereux.

Sur la carte ci-dessous vous retrouverez les lieux ou vous pourrez rejoindre près de chez vous les rassemblements. prenez contact avec les coordonnateurs dont le mail ou le téléphone s’affiche en cliquant sur le nom du village.
Enfin vous pouvez aussi proposez de coordonner un rassemblement en nous contactant par mail ici

Voir en plein écran

Posted in Non classé | Leave a comment

Maintenant des actes !

Communiqué

Dimanche 19 juillet le pique-nique protestataire contre le bruit et l’insécurité routière a réuni plus de 400 personnes au col de La Schlucht. Cette mobilisation est un vrai succès et nous adressons un grand merci aux participants connus ou inconnus, maires, conseillers communautaires et municipaux qui ont fait le déplacement, certains à pied ou à vélo, d’autres à motos ou en voitures.

Cette mobilisation est une première dans le massif des Vosges et a permis à tous les habitants des cinq départements et aux usagers du massif de constater qu’ils étaient soumis aux mêmes nuisances du nord au sud, de l’est à l’ouest.

Le constat et les causes sont clairs et partagés par tous. On peut les résumer ainsi : les week-end de beau temps sont dans le massif des Vosges des périodes où il est désormais impossible de profiter de son jardin pour les riverains et de la nature pour tout le monde. Il est également très dangereux d‘emprunter les routes du massif pour tous les usagers respectueux, qu’ils le fassent à vélos, à motos ou en voitures. Les nuisances sonores produites par de nombreux motards sur des engins hors normes et les conduites périlleuses, dangereuses pour eux et les autres usagers de la route sont la cause principale du problème. Nous n’ignorons pas les voitures de sport et autres engins motorisés.

Ces nuisances sont en augmentation constante depuis plusieurs années et ont connu un paroxysme lors des week-end post confinement. L’exaspération est à son comble. Des associations, des particuliers alertent depuis plusieurs années les élus et les autorités et leur demandent de prendre des mesures. Courriers, pétitions rien n’y fait, on laisse courir. Cela n’est plus acceptable et avec une majorité de riverains et d’usagers nous ne l’acceptons plus.

Des solutions efficaces, faciles à mettre en œuvre sans attendre, existent, nous en avons proposé quelques unes.

  • La limitation de la vitesse à 40 Km/h (vitesse paysagère), sur la route des crêtes et les parties sommitales du massif, Champ du feu, massif du Donon, environs du Struthof …
  • La réduction à 60 Km/h sur l’ensemble des autres routes du massif.
  • La fermeture aux véhicules à moteur de tronçons significatifs de la route des Crêtes, entre le col de la Schlucht et le col du Calvaire par exemple, partie de la route qui traverse de part en part la réserve naturelle nationale du Gazon du Faing et qui affecte fortement ses objectifs de protection de la faune et de la flore.
  • La fermeture de la route d’accès au Hohneck qui transforme ce sommet emblématique des Vosges, en parking embouteillé et en zone massivement piétinée et ravinée, où plus aucune végétation ne peut prospérer.
  • La mise en place de contrôles sérieux et ciblés, tant de la vitesse que du bruit (il existe aujourd’hui des radars de bruit qui peuvent être déployés en points fixes ou mobiles).

Ces mesures se complètent entre elles et présentent l’avantage d’envoyer un message fort et clair à tous les usagers du massif : celui-ci est une zone naturelle où le calme et la quiétude sont la norme.

Les cinq départements du massif sont en capacité de se coordonner et de mettre en œuvre ces mesures. La proposition de table ronde avancée par le PNRBV n’est qu’une tentative de botter en touche et de noyer le poisson. Le PNRVB a malheureusement, depuis longtemps, perdu toute crédibilité en matière de protection de la nature et de l’environnement. Il annonce d’ailleurs lui-même : « qu’il n’a aucun pouvoir de décision ». Nous ne participerons pas à cette table ronde qui n’est qu’une machine à tourner en rond !!

Que les exécutifs des cinq départements s’emparent maintenant du problème pour y apporter des vraies solutions sans attendre, alors nous répondrons favorablement à toute invitation de leur part. Nous les sollicitons d’ores et déjà afin qu’ils nous reçoivent dans les délais les plus brefs.

Des contacts avec des associations et collectifs nationaux et européens, engagés sur les mêmes problématiques, sont pris afin de porter ensemble des propositions de modifications législatives et réglementaires pour le renforcement de la protection des massifs montagneux, des zones naturelles et de leurs habitants devant les différentes assemblées élues.

La pétition peut être signée en ligne sur ce lien : http://www.sos-massifdesvosges.fr/?p=1035

Mardi 20 juillet 2020

SOS Massif des Vosges et le Collectif contre le bruit et l’insécurité dans le massif vosgien

Contact : contact@sos-massifdesvosges.fr

Posted in Communiqué, Environnement | Leave a comment

Pique-nique géant de protestation

Après avoir connu plusieurs week-end de vacarme et d’insécurité sur les routes des crêtes et des vallées du Massif vosgien, principalement provoqués par des motards en dehors de toutes règles, qu’elles soient du code de la route ou du savoir vivre, « SOS Massif des Vosges » et le « Collectif  pour la quiétude et la sécurité dans le Massif des Vosges » appellent à un :

Pique-nique géant de protestation

dimanche 19 juillet à midi au col de la Schlucht

Nous demandons qu’enfin des mesures structurelles efficaces et durables soient mises en place pour rendre au Massif des Vosges son caractère paisible et naturel.

Les Conseils Départementaux et les Préfets des cinq départements concernés, les élus des communes doivent chacun à leur niveau prendre les mesures nécessaires.

Il est plus que temps de comprendre que la transformation du Massif en circuit de vitesse et d’expérimentation pour les motos et les voitures de sport anciennes ou modernes, en plus des nuisances inacceptables qu’elle inflige aux riverains et aux usagers, décourage les potentiels visiteurs français ou étrangers, un comble pour un massif qui fait du tourisme familial un axe majeur de son développement !

Nos propositions sont présentées et détaillées dans un texte manifeste “Massif des Vosges : Bruits, nuisances, insécurité, la révolte gronde…” consultable à cette adresse

Une pétition a été mise en ligne elle peut être signée et/ou téléchargée à cette adresse

Nous appelons les riverains, les usagers du Massif, les élus locaux, les associations de protection de la nature, d’usagers (associations de marcheurs, cyclistes etc.) à rejoindre le collectif et à relayer cet appel.

Nous avons besoin de tout le monde. Dans chacune des vallées d’Alsace, des Vosges, de Haute Saône et du Territoire de Belfort, dans chaque village nous devons mobiliser pour faire de cette journée le début de la reconquête du calme et de la sérénité sur l’ensemble du Massif. Inscrivez vous sur le formulaire ci-dessous et participez activement à la mobilisation dans l’intérêt commun. De nombreux élus locaux, Maires et Conseillers municipaux sont déjà dans l’action, seuls ils ne pourront rien, c’est à tous les citoyens d’agir et de montrer leur détermination.

Une « boite à outils » de la mobilisation est d’ores et déjà à votre disposition sur ce lien. Vous y trouverez l’affiche et le flyer en téléchargement et les informations utiles pour participer activement à la mobilisation.

La campagne que nous lançons ne s’arrêtera pas après le Pique-nique et continuera sous d’autres formes. C’est pourquoi nous faisons appel à vos dons pour financer le matériel de communication. Vous pouvez soutenir financièrement la mobilisation sur ce lien

Inscription au collectif

Les champs marqués avec * sont obligatoires.

Je m'inscrit au collectif, et participerai selon mes disponibilités à la mobilisation.

Posted in Environnement, Tourisme, Vosges | Leave a comment

Massif des Vosges, crêtes et vallées : nuisances sonores sur nos routes : ÇA SUFFIT !


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/users6/s/sosmdv/www/wp-content/plugins/speakup-email-petitions/includes/class.petition.php on line 307

Pétition

Massif des Vosges, crêtes et vallées : nuisances sonores sur nos routes :

ÇA SUFFIT !

Notre cadre de vie attaqué!

Nous vivons dans le massif des Vosges depuis des années, pour certains depuis leur enfance, et nous avons pu apprécier le cadre de vie, proche de la nature et des bienfaits qu’il nous offrait

Durant ces 2 mois de confinement forcé, nous avons goûté plus que jamais le retour au silence, l’absence de pollution à tous les niveaux, sonore, visuel, atmosphérique, nous avons pu nous ressourcer dans cette nature bienveillante et bienfaisante.

Hélas, les premiers jours du retour à une vie pas encore totalement libérée, ont fait revenir une nuisance qui s’accroît d’année en année et contre laquelle si peu, voire rien, n’a été mis en place pour la limiter : la pollution sonore.

Des études récentes désignent précisément le bruit comme une des origines du stress chez les humains, les animaux ainsi que les végétaux.

Cette pollution insupportable est liée au non-respect des réglementations par les voitures et surtout par les motos, qui transforment nos routes en circuit de défoulement, alliant vitesse, hurlements de moteurs et pétarades des échappements libres. La charte du Parc Régional prévoit que l’État s’engage à faire respecter les limitations de vitesse et de bruits sur le territoire du parc !!!

A la nuisance sonore pour les riverains des routes empruntées par ces conducteurs,s’ajoutent l’insécurité due aux vitesses excessives et les risques d’accidents qui ne peuvent qu’en découler. Sans parler des conséquences sur la santé ainsi qu’il est précisé dans un rapport de l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie).

Qu’on nous respecte !

Nous ne dénions à quiconque le droit de circuler et de profiter des paysages et de la nature, mais que cela se pratique dans le respect des règles établies, routières ainsi que celles relatives aux bruits automobiles et dans le respect des populations riveraines des routes empruntées.

Si nous avons fait le choix volontaire, pour nous et nos enfants, d’une vie paisible dans un cadre agréable proche de la nature, ce n’est certainement pas pour y subir les pollutions des villes et voir notre environnement se dégrader inexorablement. A la pollution sonore et à l’insécurité lié à la vitesse s’ajoute ne l’oublions pas, une pollution atmosphérique qui stagne dans les vallées.

C’est pourquoi, plusieurs associations et de très nombreux habitants, riverains, usagers de la nature, citoyens des cinq départements du massif se sont regroupés avec SOS Massif des Vosges au sein d’un collectif et ont décidé d’interpeller les autorités, et d’agir.

Un texte manifeste publié ici expose plus en détails la problématique et quelques unes des solutions qui pourraient contribuer à régler ce problème, notamment le classement symbolique de la route des crêtes en « route touristique » et la limitation de la vitesse à 40 Km/h (vitesse paysagère), sur la totalité de son parcours et des tronçons adjacents ainsi que la réduction à 60 Km/h sur l’ensemble des routes du Massif.

Vous pouvez en signant cette pétition manifester votre désir de faire partie du collectif Il suffit de cocher la case ci dessous.

Merci de faire circuler cette pétition autour de vous.

SOS Massif des Vosges Collectif  pour la quiétude et la sécurité dans le massif des Vosges

Massif des Vosges, crêtes et vallées : nuisances sonores sur nos routes : ÇA SUFFIT !

texte pétition ci dessus

[signature]

Signer
2,452 signatures

Partager avec vos amis:

   

  

Et n’oubliez pas, nous vous attendons dimanche 19 juillet à midi au col de la Schlucht pour le pique-nique protestataire

 

Faites signer autour de vous, La pétition papier est téléchargeable ici

Dernières Signatures
2,452Eric HollChalampé68490
2,451Marie-Claude DidierjeanFessenheim68740
2,450Annick DidierjeanFessenheim68740
2,449Daniel JungerBischoffsheim67870
2,448françoise fressonnetannonay07100
2,447Jacques BALLASCHBACH67250Totalement pour
2,446pierre magninSt André-le-Gaz38490
2,445chantal delahoutreroubaix59100les Vosges c'était merveilleux, mais le bruit des motos est insupportable. Désormais nous marchons dans le Jura.
2,444Véronique MILLOTTEREMIREMONT88200
2,443Nicolas HueberIllzach68110
Posted in Environnement, Hautes chaumes, Pétitions | Leave a comment

Massif des Vosges : Bruits, nuisances, insécurité, la révolte gronde…

L’actualité récente a remis en lumière un problème déjà ancien, mais dont les manifestations se sont trouvées décuplées à la faveur du dé-confinement : le bruit et l’insécurité générés par un nombre élevé de motos sur les routes des vallées et des crêtes du Massif Vosgien.

Les week-end qui ont suivi le déconfinement, ont connu ce que beaucoup de personnes ont perçu comme un déchaînement de vacarme et de bruit constituant une atteinte insupportable à la qualité de vie que l’on est en droit d’espérer dans un espace naturel. Les témoignages venant de toutes les parties du massif, crêtes et vallées, du nord au sud sont nombreux et unanimes, ils peuvent se résumer en quelques mots : cela ne peut plus durer !

Le moment est donc venu de réagir et d’agir contre le bruit et la vitesse dans le massif. Soyons clairs, nous n’engageons pas une guerre contre les motards, qui ont comme n’importe quels autres usagers de la route, le droit d’y circuler.  Mais à ce droit sont associés des devoirs. Le premier d’entre eux est, pour les motards comme pour les autres usagers, de respecter le code de la route et notamment de rester maître à tout moment de leur véhicule en adaptant leur comportement au contexte et aux circonstances.

De plus, au delà des lois et règlements, il est une règle essentielle qui conditionne la vie en commun dans toute civilisation : le respect de son prochain.

Il est par conséquent parfaitement inacceptable, qu’au nom d’un petit plaisir égoïste, quelques individus colonisent, par le bruit et l’insécurité, des espaces naturels, lieux de calme et de sérénité, en excluant de fait tous les autres.

En ce qui concerne les motos, il est de notoriété publique que la vitesse et les émissions sonores constituent les deux principales sources de nuisances qu’il est urgent de supprimer.

Des études récentes désignent précisément le bruit comme une des origines du stress chez les humains, les animaux ainsi que les végétaux.

Personne ne conteste que la fréquentation du Massif des Vosges par les motos connaît une progression ininterrompue depuis de nombreuses années, jusqu’à devenir aujourd’hui une nuisance génératrice de mal-être et d’insécurité pour les riverains, les usagers de la nature et les autres utilisateurs de la route, automobilistes et cyclistes.

Plusieurs raisons concourent à cette explosion de la fréquentation, dont principalement la géographie des lieux, la situation en Allemagne et l’organisation de manifestations motocyclistes:

– La géographie et le relief des Vosges avec ses routes de montagne sinueuses et ses paysages remarquables , la proximité de grandes agglomérations, font du massif un espace accessible privilégié pour la moto.

– La mise en place de mesures contraignantes pour les motos en Forêt Noire, chez nos voisins allemands, qui crée un afflux supplémentaire de motos. Il est toutefois intéressant de noter que les week-end post confinement dont il est ici question, furent en raison du maintien de la fermeture des frontières, entièrement franco-français.

– Enfin, depuis quelques années, la multiplication des manifestations autour de la moto et des loisirs motorisés se déploient sur le massif, favorisées et suscitées par certains élus aux visions à court terme qui pensent ainsi développer le tourisme et le commerce local !

Toutes ces causes sont confortées par une absence inexplicable de contrôles, qu’il s’agisse de la vitesse ou du bruit, et cela malgré les multiples interpellations des associations et des riverains. Les autorités ne peuvent pourtant ignorer le haut niveau de nuisance de ces engins, le plus souvent équipés d’échappements hors normes. Elles ne peuvent pas plus ignorer les sites et les périodes où se déroulent ces exploits qui transforment les routes en circuit de vitesse, souvent dans la journée pendant les week-end et quelquefois la nuit.

Des particuliers ont saisi à plusieurs reprises la justice et le Procureur de la République sur la base de dossiers solides et argumentés : aucune suite n’a jamais été donnée !

Les associations de protection de la nature ainsi que de randonneurs soulèvent périodiquement ce scandale, en interpellant élus, autorités et institutions. Tous reconnaissent, de plus ou moins bonne foi, la réalité du problème, quelques-uns avançant une ou deux mesurettes au sujet desquelles ils s’empressent de communiquer outrageusement, puis on passe rapidement à autre chose et le problème s’amplifie.

La conséquence, nous la subissons aujourd’hui plus que jamais. Les Vosges sont perçues comme le paradis des motards, un des derniers terrains de jeux où tout est fait pour les attirer, et où ils savent qu’ils peuvent impunément enfreindre les règles les plus élémentaires du code de la route et de la vie en commun.

L’accidentologie des motos suit mécaniquement la courbe de la fréquentation. Elle est ainsi en augmentation régulière. Le retour des beaux jours s’accompagne de la longue litanie des accidents et des morts dans la presse locale et régionale. Contrairement au affirmations infondées des associations de motards qui à chaque accident impliquant une moto, s’emprssent de désigner la voiture comme responsable de celui-ci, les dernières statistiques officielles du mois de mai dans le département des Vosges indiquent que sur 9 accidents impliquant un deux roues motorisé, dans 7 d’entre eux le motard était seul en cause, ce qui pour autant ne dit rien de la responsabilité des protagonistes dans la survenue des deux autres !

Nous notons avec perplexité l’argumentaire tendancieux de certaines associations de motards qui, il n’est pas inutile de le rappeler, ont principalement pour objet la défense d’un loisir et veulent en ignorer les conséquences sur l’environnement humain, social et naturel. Les ” incivilités ” seraient selon elles “le fait d’une petite minorité”. Ces mêmes associations seraient “conscientes des problèmes et feraient campagne pour informer et sensibiliser leurs adhérents au respect des lois et règlements, tout en invitant à la prise de mesures adéquates pour réduire les nuisances”.

Tout ceci n’est que faux semblant, l’observation de la route des crêtes un week-end de printemps confirme que la petite minorité aux pratiques dangereuses et bruyantes a largement dépassé la majorité. Ces associations se sont par ailleurs élevées avec véhémence contre la limitation de vitesse à 70 km/h sur la route des Crêtes proposée puis mise en place par le département du Haut-Rhin, avant que celui des Vosges, toujours prompt à la détente, ne lui emboîte le pas, trois années plus tard !. Les représentations alsaciennes et vosgiennes des motards ont mobilisé tous leurs relais pour faire pression sur les élus départementaux et les dissuader de prendre cette décision.

Les récentes déclarations plutôt encourageantes de la FFMC, et particulièrement un article du 10 juin publié sur leur site internet intitulé « le bruit, ennemi de l’intérieur ? », développant des analyses et faits identiques à ceux que nous présentons , nous laissent cependant perplexes au regard de la différence entre les déclarations et les comportements des représentants locaux et de nombreux pratiquants membres ou non de cette association. Les commentaires injurieux, insultant et quelquefois menaçant de motards suite à la publication sur Internet de la vidéo intitulée « il y a un problème au Ballon d’Alsace » suffisent à justifier cette méfiance. Cette vidéo visionnée des dizaines de milliers de fois a rencontré une large approbation des internautes qui y retrouvent leur triste expérience dans le Massif : là encore, les commentaires sont édifiants.

Sait-on qu’une seule moto peut, dans une vallée de montagne, déranger gravement la quiétude et le repos de milliers de personnes pendant plusieurs minutes, notamment si elle gravit un col ou une montée ?

Décélérations et accélérations incessantes de plusieurs centaines d’engins aux pots d’échappement bruyants souvent modifiés traversant les villages, gravissant les cols tout au long des week-end constituent des nuisances plus qu’insupportables!

Des milliers d’engins qui se retrouvent régulièrement lors de rassemblements ou manifestations sportives et commerciales organisées tous les week-end de mai à septembre dans les Vosges!

Dans nombre de village alsaciens et vosgiens les week-end ensoleillés du printemps et de l’été sont attendus avec appréhension : profiter de son jardin, de sa terrasse pour déjeuner en famille fait aujourd’hui partie des souvenirs. Des propriétaires vendent ou envisagent de vendre pour échapper à ce vacarme, les prix de l’immobilier sont impactés à la baisse.

Dans l’esprit d’un nombre croissant de potentiels visiteurs, français ou étrangers, le massif des Vosges est en train de devenir une sorte de Far-West livré aux motards, qu’il faut donc absolument éviter les jours de beau temps (notamment les week-ends) : un comble pour un massif qui fait du tourisme familial un axe majeur de son développement !

Laissera-t-on encore cette situation perdurer et se développer ?

De nombreuses institutions dont le Parc Régional des Ballons des Vosges – qui a lancé à grands frais son opération “quiétude attitude” oubliant volontairement d’inclure la problématique des motos – ont prouvé à maintes reprises qu’elles étaient incapables de régler ce problème préférant le minimiser, voire le nier! Reconnaissons toutefois au Parc d’avoir avancé avec précaution que « la route des Crêtes faisait désordre »

« Un problème sans solution est un problème mal posé » disait Albert Einstein!

Cette fois nous ne pouvons plus nous contenter de faux semblants et de mesures d’affichage. Seuls des signes et des actes forts pourront enrayer et réduire durablement les nuisances engendrées.

L’organisation d’une manifestation commerciale supplémentaire comme un slow-up sur la route des crêtes (déjà évoqué et sans doute mis en projet par le département du Haut-Rhin) n’apportera pas même le début d’une réponse et ne fera, bien au contraire, qu’aggraver encore l’artificialisation du Massif et sa transformation progressive en parc d’attractions artificielles.

De véritables mesure structurelles et de fond doivent être prises comme :

La limitation de la vitesse à 40 Km/h (vitesse paysagère), sur la route des crêtes et les parties sommitales du Massif

– La réduction à 60 Km/h sur l’ensemble des autres routes du Massif.

– La fermeture aux véhicules à moteur de tronçons significatifs de la route des crêtes, entre le col de la Schlucht et le col du Calvaire par exemple, partie de la route qui traverse de part en part la réserve nationale du Gazon du Faing et qui affecte fortement ses objectifs de protection de la faune et de la flore.

– La fermeture de la route d’accès au Hohneck qui transforme ce sommet emblématique des Vosges en parking embouteillé et inutile.

– La mise en place de contrôles sérieux et ciblés, tant de la vitesse que du bruit (il existe aujourd’hui des radars de bruit qui peuvent être déployés en points fixes ou mobiles). Chacun a pu constater pendant le confinement la présence nombreuse et très inhabituelle de forces de gendarmerie chargées du contrôle d’éventuels randonneurs sur l’ensemble du Massif, il serait difficilement compréhensible que l’on nous oppose aujourd’hui le manque d’effectifs ou toutes autres raisons pour justifier le laisser aller et se satisfaire de quelques opérations « coups de poing » sans lendemains.

Les Vosges ont un besoin urgent de retrouver la quiétude. Il est aujourd’hui irresponsable de continuer dans la même voie, alors que tous les voyants environnementaux sont au rouge, que l’exaspération de nombreux habitants s’amplifie en même temps que les nuisances.

Nous appelons tout les usagers respectueux de la nature, des sites et de leurs concitoyens à se mobiliser avec nous pour imposer qu’enfin des solutions durables soient apportées à ce fléau.
Vous souhaitez agir pour qu’enfin le massif des Vosges retrouve son calme même les week-end, rejoignez nous, rejoignez le collectif en création, ensemble nous serons plus fort.

Inscrivez vous en laissant vos coordonnées sur le formulaire ci dessous

Les champs marqués avec * sont obligatoires.

Vous pouvez également signer la pétition ici

Posted in Environnement, Hautes chaumes, Tourisme | Leave a comment

Il y a un problème au Ballon d’Alsace

Le moment est venu de réagir et d’agir contre le bruit et la vitesse. Soyons clair, nous n’engageons pas une guerre contre les motards, qui ont comme n’importe quels autres usagers de la route le droit d’y circuler.  Mais à tous droits sont associés des devoirs. Le premier d’entre eux est, pour les motards au même titre que pour les autres usagers, de respecter le code de la route et notamment de rester maître à tous moments de son véhicule en adaptant son comportement au contexte et aux circonstances.

De plus, au delà des lois et réglements il est une règle essentielle qui conditionne la vie en commun et à laquelle tout habitant de cette planète devrait se conformer, le respect de son prochain. Cette empathie est la condition de toute civilisation et il est parfaitement inacceptable qu’au nom d’un petit plaisir égoïste quelques individus colonisent par le bruit et l’insécurité des espaces naturels, lieux de calme et de sérénité.

La vidéo ci-dessous est une triste illustration de ce que vont devenir nos montagnes et nos vallées si on laisse faire. Des initiatives sont en préparation.

Posted in Documents, Environnement, Hautes chaumes | Leave a comment

Vidéo : Transport de neige, après les camions, les hélicoptères !

Luchon-Superbagnières station de ski dans les Pyrénées fait livrer la neige en Hélicoptère ! Opération entièrement financée par le Conseil Départemental de Haute Garonne.
Il semblerait que les transports de neige en camion pour les stations de La Bresse et Gérardmer soient eux aussi financé par l’argent des contribuables vosgiens.

Ces transports de neige ont continué dans les Vosges, mais de nuit, depuis l’alerte que nous avons lancée et qui a connu une diffusion nationale et internationale, preuve de la sensibilité de plus en plus grande des citoyens qui ne comprennent plus ces pratiques scandaleuses au mépris de l’environnement et en totale contradiction avec les discours sur le climat, la protection de la planète et de l’environnement.

Si les stations de ski n’ont plus d’autres solutions, que de pomper l’argent public et participer à l’aggravation du réchauffement climatique pour continuer à exister, il faut se poser la question de leur survie. L’acharnement thérapeutique dans ce cas ne peut qu’aggraver encore la situation.

Posted in Environnement, Ski, Tourisme | Leave a comment

Marche pour le lynx et la biodiversité le 15 février à St Amarin.

Photo Morgane Bricard

Suite au braconnage d’un lynx il y a quelques jours à Fellering, en plein cœur du parc naturel régional des Ballons des Vosges, une marche aura lieu le samedi 15 février à St Amarin (Haut-Rhin) pour protester contre cet acte révoltant et réclamer une vraie protection du lynx dans les Vosges.

Il ne subsiste que quelques individus (4 ou 5) dans les Vosges, tous des mâles, dont au moins 3 viennent du Palatinat allemand où se déroule actuellement un programme ambitieux de réintroduction.

Cette marche est à l’initiative de quelques personnes de la vallée de la Thur avec le soutien et la présence des associations FERUS, LPO, SOS Massif des Vosges, Alsace Nature.

Le rendez vous est fixé samedi 15 février à 13h30 devant le CAP de St Amarin.

Venez nombreux !

Plus d’infos ==>> page facebook Ma Thur Sauvage

 

Posted in Non classé | Leave a comment

Adresse à Mesdames et Messieurs les artistes, réalisateurs, comédiens, membres des jurys du festival de Cinéma de Gérardmer.

“Tombe la neige
Tu ne viendras pas ce soir
Tombe la neige
Et mon coeur s’habille de noir”

Savez-vous que depuis quelques jours, des dizaines de camions de fort tonnage et des pelles mécaniques ont été mobilisés pour aller chercher des tonnes de neiges à plusieurs kilomètres sur les crêtes vosgiennes et les ramener sur les pistes de ski de la station de la Mauselaine.

Nous supposons que vous l’ignorez…

Savez-vous qu’il ne fait plus guère de doute qu’un processus de réchauffement climatique est à l’œuvre sur notre Terre ?

Nous sommes certains que vous en êtes conscients et informés…

Cette noria insensée, organisée dans le seul but de satisfaire on ne sait quel caprice réel ou supposé des VIP présents à Gérardmer, est un scandale dont les coûts environnementaux et financiers sont démesurés.

Combien de milliers de litres de carburant ont été brûlés, combien de tonnes de CO2 ont-elles été émises ? Et cela pour qui, pour quoi ? Pour que vous puissiez pendant quelques minutes, devant quelques photographes, glisser sur quelques m² de neige !

Ceux-là mêmes qui organisent cette débauche irresponsable, sont ceux qui tentent de nous convaincre des efforts qu’ils font pour la planète et l’environnement, en remplaçant dans les réceptions et divers pinces-fesses les touillettes en plastique par leurs petites sœurs en bois !

L’industrie du cinéma elle-même s’interroge sur l’impact environnemental de son activité et tente d’adopter des pratiques plus responsables.

Faudra-t-il dans les Vosges continuer à entretenir à prix d’or, l’illusion d’une montagne rêvée, terrain de jeu de quelques uns ? Faut-il contre toute évidence et au mépris de la nature, poursuivre la fuite en avant ?

Accepterez-vous d’être considérés comme des individus frivoles, dont il faudrait coûte que coûte exaucer les désirs les plus futiles ?

Êtes-vous prêts à ignorer les coulisses et la part d’ombre des manifestations auxquelles vous participez et leurs dérives ?

Nous sommes certains que non.

Nous ne doutons pas que cela vous révolte, et nous vous remercions, pour nous mêmes et pour les enfants de cette terre, d’exprimer de la manière qu’il vous plaira, votre désaveu de ces pratiques déplorables prenant prétexte de votre présence et réalisées à votre insu.

Nous comptons sur vous

Nous vous adressons, Mesdames et Messieurs les artistes, notre salut fraternel.

SOS Massif des Vosges

Posted in Environnement, Ski, Tourisme | Leave a comment

Le journaliste de Vosges Matin était-il à la même conférence de presse ?

La question peut paraître bizarre et pourtant elle mérite d’être posée. Samedi 19 octobre, à l’occasion de notre assemblée générale, l’association a invité les médias à une conférence de presse, là haut dans la montagne vosgienne au refuge du Club Alpin Français des trois fours. Cette conférence à donné lieu à la projection d’une présentation (pour les addicts de l’anglais “un powerpoint”) détaillée et illustrée de notre argumentaire accompagnée des commentaires des membres du Conseil d’administration présent. Cette présentation, les questions des journalistes présents et les réponses apportées, tout cela a duré 1h30.

Les journalistes d’Actu88, des DNA et l’Alsace ont rendu compte chacun à leur manière dans leur média respectif de ce qui s’est dit dans cette conférence de presse et notamment que notre critique des politiques d’aménagement visait au delà de leurs initiateurs le Parc des Ballons dont nous demandons la dissolution. Tous l’ont compris, le journaliste de Vosges Matin pas du tout !! Je n’ajouterais pas de commentaires superflu, il me semble que la lecture comparée entre l’article du journaliste de Vosges matin et ceux de ses consœur et confrère suffit à justifier la question qui sert de titre.

Cliquez sur les images pour agrandir

Article de Vosges Matin du 20 octobre 2019, celui qui n’était pas là !

Article d’Actu88 du 19 octobre 2019

Article de l’Alsace du 20 octobre 2019

Posted in Non classé | Leave a comment

Il est plus que temps de réagir !

Pourquoi nous demandons la dissolution du Parc Naturel Régional des Ballons des Vosges, quelques éléments de réponse dans l’article de l’Alsace ci-dessous.
Cliquez sur l’image pour agrandir

L’Alsace du 20 octobre 2019

Un dossier complet est en cours de réalisation et sera publié prochainement sur ce site

Posted in Non classé | Leave a comment