Le Parc Naturel Régional des Ballons des Vosges crée des réserves pour écologistes.

Communiqué

Comme le gouvernement colonial états-unien a créé des réserves d’Indiens après avoir détruit consciencieusement leur environnement, massacré les troupeaux de bisons et les Indiens eux-mêmes, voilà le Parc Naturel Régional des Ballons des Vosges qui s’inspirant de ce glorieux passé tente, à son petit niveau certes, et avec des moyens sans commune mesure, de créer des réserves pour écologistes pacifiés, dans le double but de leur offrir un hochet à agiter et de masquer derrière une prétendue sollicitude pour la préservation de la nature, ses véritables objectifs dont l’origine commune est le développement touristique à outrance.

Le Parc a donc, dans un grand déploiement de moyens, organisé le 29 novembre une « journée d’études » pompeusement intitulée « Quiétude attitude ». Les objectifs affichés au nombre de trois sont :

Communiquer sur l’existence de zones de quiétude à l’échelle du territoire du Parc.

– Présenter les bons réflexes à adopter pour préserver la tranquillité de la faune sauvage.

– Mobiliser les professionnels du tourisme et des loisirs pour assurer un relais vers le grand public.

On l’aura compris, rien d’autre que de la communication et de l’emballage marketing pour justifier toutes sortes d’activités qu’on souhaite développer, et faire prospérer dans des zones naturelles fragiles.

Y étaient invités toutes sortes de représentants aux responsabilités écrasantes issus des mouvements sportifs et de loisirs ainsi que, pour faire bonne mesure, des écologistes défenseurs de la nature. Ces derniers, sans doute échaudés par les pratiques désormais habituelles de la direction du parc, n’avaient semble-t-il, pas daigné faire le voyage en nombre jusqu’à La Bresse, lieu d’élection de cette journée qui, si l’on s’en tient au programme sur papier glacé abondamment distribué, devait constituer un moment fort d’échanges et de concertations.

Cette journée donc, après avoir été introduite comme il se doit par les discours successifs, mais néanmoins parsemés des navrantes et habituelles banalités, du Maire de la commune, du Président du Parc et de quelques-unes des importantes sommités invitées, se poursuivit par la présentation du morceau de choix, le plat de résistance, la présentation du programme « Quiétude attitude » résultat de l’étude commandée par le Parc et réalisée par un cabinet spécialisé dans la production de présentations « power point » au graphisme accrocheur et de slogans non moins agressifs, produits de la réflexion de chargés d’études, diplômés d’écoles de commerce et de marketing.

C’est ainsi qu’au titre du programme à l’originalité décoiffante « Quietude attitude » fut associée une devise en guise de sous-titre, au nom au moins aussi époustouflant : « Sauvagement responsable ».

Tout commentaire serait à ce point, superflu, et nous n’en ajouterons donc aucun !

De la même manière il est inutile d’évoquer le contenu de cette étude, car c’est simple il n’y en a pas. Sinon une compilation d’éléments connus et reconnus, recopiés et alignés sans vergogne, agrémentés de recommandations aussi élémentaires que : « Attention ! Les pratiques du camping et du bivouac sont réglementées dans certains espaces protégés ».

Nous n’évoquerons pas non plus ici le coût, inversement proportionnel au contenu, de cette si considérable étude !

La matinée se conclut par l’inauguration du site internet, moment paroxystique soutenu par l’enthousiasme collectif.

Bien entendu les ateliers qui ont suivi et conclu la journée n’étaient là que pour donner l’impression d’une large concertation des acteurs, comme aime à le clamer la direction du Parc. En réalité le « programme d’action » est depuis longtemps établi et arrêté. Il se résume en quelques mots, comment donner bonne conscience et un vernis de protecteur de la nature aux associations sportives et de loisirs qui veulent développer leur présence et leurs activités sur le massif, considérant ce dernier comme un espace de jeux artificiels où tout ou presque doit être permis. Les activités en question allant de la randonnée aux manifestations motorisées sans autres précisions !

La consultation studieuse du site internet nous apprend que les « recommandations » du programme relatives à l’organisation de manifestations, n’apportent aucune contrainte supplémentaire que celles prévues et décrites dans les textes réglementaires habituels régissant ces activités, et leur sont en tous points identiques.

Les professions de foi des « ambassadeurs », quant à elles, sont en phase avec le programme, creuses, et profondément navrantes.

Au moment où les conséquences toujours plus préoccupantes du réchauffement climatique nous imposent de revisiter radicalement notre relation à la nature, le Parc s’engouffre dans une campagne déguisée de promotion des activités de masse dans les zones naturelles.

Cette opération de communication de la direction du Parc révèle, s’il en était encore besoin, l’état de profonde déliquescence des principes qui présidaient à l’origine de la création des parcs naturels. A ces principes se substituèrent à petites touches, jusqu’à les remplacer totalement, la soumission aux lobbys, à l’air du temps et l’adoption des valeurs de la consommation et du tourisme de masse.

La question vaut donc aujourd’hui d’être posée, le Parc a-t-il encore une parcelle de légitimité à exister en tant que tel ?

Ne serait-il pas plus rationnel afin qu’il assume sa véritable vocation, qu’il fusionne avec les offices de tourisme départementaux ?

La réponse à cette question lors d’une prochaine initiative de SOS Massif des Vosges.

La Bresse le 04 décembre 2018

Dominique Humbert

Président

Posted in Communiqué, Environnement, Parc Régional | Leave a comment

Chaume des Veaux, les signataires

Retour pétition

Dernières Signatures
613Roland HILDTTHIONVILLE57100
612Michel SCHLIFFER68140Laissons la chaume aux veaux
611Renaud Collignon67200
610CHRISTIAN COLINLAIX54720
609Frédéric TrautmannNancy
608Jessica PrunetECKBOLSHEIM67201
607Emmanuel PrunetECKBOLSHEIM67201
606François SchahlStrasbourg
605Joseph SchahlStrasbourgIl faut préserver ce site unique!
604Gérard DufourLAIX
Posted in Pétitions | Leave a comment

Non au projet touristique de yourtes sur la chaume des veaux


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/users6/s/sosmdv/www/wp-content/plugins/speakup-email-petitions/includes/class.petition.php on line 307

La Chaume des veaux

La Chaume des Veaux, vaste zone forestière défrichée au XVI e siècle par les moines de l’abbaye de Honcourt (St Martin dans le Val de Villé) pour ouvrir le paysage à la pâture, est une magnifique clairière d’altitude située sur le versant Sud du massif du Champ du Feu dans les Vosges moyennes, dans le département du Bas-Rhin.Véritable patrimoine environnemental à environ une heure de route de Strasbourg, le site est très apprécié pour la qualité de son paysage et la tranquillité des lieux.

Dans la partie Sud de la chaume, le lieu-dit “Kaelberhuette” est aujourd’hui menacé par une projet de tourisme de masse de plusieurs yourtes qui risque de transformer le site en village de vacance avec de graves conséquences pour les milieux naturels et le paysage : surfréquentation, circulation automobile, bruit, dérangement de la faune de jour comme de nuit (des “ballades” nocturnes sont au programme!).

Aidez-nous à conserver à ce lieu son authenticité et sa quiétude en signant la pétition d’opposition à ce projet.

Signez la pétition

Refusons le projet touristique des yourtes sur la chaume des veaux

La Chaume des Veaux, vaste zone forestière défrichée au XVI e siècle par les moines de l'abbaye de Honcourt (St Martin dans le Val de Villé) pour ouvrir le paysage à la pâture, est une magnifique clairière d'altitude située sur le versant Sud du massif du Champ du Feu dans les Vosges moyennes, dans le département du Bas-Rhin.Véritable patrimoine environnemental à environ une heure de route de Strasbourg, le site est très apprécié pour la qualité de son paysage et la tranquillité des lieux.

Dans la partie Sud de la chaume, le lieu-dit "Kaelberhuette" est aujourd'hui menacé par une projet de tourisme de masse de plusieurs yourtes qui risque de transformer le site en village de vacance avec de graves conséquences pour les milieux naturels et le paysage : surfréquentation, circulation automobile, bruit, dérangement de la faune de jour comme de nuit (des "ballades" nocturnes sont au programme!).

Aidez-nous à conserver à ce lieu son authenticité et sa quiétude en signant la pétition d'opposition à ce projet.

[signature]

Signer
613 signatures

Partager avec vos amis:

   

Les signataires

Posted in Aménagements, Bas-Rhin, Environnement, Pétitions, Tourisme | Leave a comment

La Bresse : abandon définitif du projet de parking de Blanchemer.

projet implantation

Un coin de nature qui le restera…

Il y a 10 jours, le 08 mars dernier le Maire de La Bresse a signé un arrêté annulant le permis d’aménager du 24 mai 2016 qui autorisait la construction du parking de Blanchemer. Cet arrêté a été pris, suite au courrier du 13 février de la société Rémi-Loisirs à la Mairie de La Bresse annonçant l’abandon du projet et la renonciation au permis d’aménager.

Rappelons que le 6 décembre 2016 le Tribunal administratif de Nancy annulait l’arrêté du Préfet des Vosges, autorisant le parking au titre de l’environnement, le permis d’aménager du Maire n’avait par conséquent plus de raison d’être.

C’est donc aujourd’hui, l’arrêt définitif de ce projet destructeur et inutile. Il aura fallu plusieurs années de combats et de procédures pour arriver à ce résultat. Nous souhaitons remercier chaleureusement toutes les personnes et les associations qui nous ont soutenus et accompagnés dans ce combat pour la nature, l’environnement et la raison.

Nous avons entendu parler d’autres projets de parking qui seraient à l’étude, et nous restons très vigilants sur la suite. Notre association a fait des propositions alternatives pour la gestion du stationnement pendant les pics de fréquentation de la station. Ces propositions offrent une capacité d’accueil supérieure aux solutions et projets actuels, n’affectent ni l’environnement ni la ressource en eau, et utilisent des équipements déjà existants. Nous avons remis en mains propres un dossier complet sur ces alternatives à Madame la secrétaire Générale de la Préfecture des Vosges et nous ne comprendrions pas qu’elles soient repoussées d’un revers de main, pour laisser la place à de nouveaux défrichements et destructions d’espaces naturels.

Nous appelons les autorités Préfectorales et Municipales à inscrire le respect de l’environnement en tête de leurs priorités dans les éventuels projets a venir. Notre association saura le cas échéant prendre ses responsabilités si tel n’était pas le cas.

SOS Massif des Vosges

Posted in Communiqué, Environnement, Parkings La Bresse, Ski, Vosges | Leave a comment

Parking de Blanchemer, du plomb dans l’aile !

Communiqué

site-projet-blanchemer

Tout raser pour un parking, est-ce bien raisonnable?

Le Tribunal administratif de Nancy vient de rendre, aujourd’hui 06 décembre, sa décision suite au recours que nous avions déposé contre l’arrêté du 27 juillet 2015 du Préfet des Vosges, autorisant le parking du pont de Blanchemer, pour le compte de la société Remy-Loisirs

Cet arrêté a été annulé

Ce parking dont la construction avait été programmée pour le printemps 2015 puis reporté suite aux recours déposés à l’été 2016, ne pourra donc pas voir le jour dans l’immédiat. La Préfecture a deux mois pour interjeter appel de ce jugement. Elle peut aussi recommencer toute la procédure : étude d’impact, enquête publique etc.

En tout état de cause cette première victoire montre qu’il est possible de contrer les politiques insensées d’aménagements du massif, et qu’il faudra désormais compter sur la pugnacité des associations pour que soient respectés l’environnement, la biodiversité, la quiétude et la beauté des paysages vosgiens.

Le combat n’est pas pour autant terminé, et nous restons vigilant pour la suite. Un second recours contre l’arrêté d’aménagement du Maire de La Bresse pour le même parking est à l’instruction et sera vraisemblablement examiné par le Tribunal courant 2017.

La politique d’aménagement à outrance du massif de Vosges ne peut continuer sans qu’aucune réflexion sérieuse sur la capacité d’accueil du massif et sur les risques que des équipements de plus en plus nombreux, de plus en plus grands font courir à l’équilibre général, à l’environnement et à terme à l’activité touristique elle-même.

A la station de La Bresse Hohneck, la question du stationnement des voitures va continuer de se poser dans les mêmes termes pendant la saison hivernale à venir. Les autorités continueront-elles d’autoriser, en violation des lois et règlements, le parking du pont de Bramont au sujet duquel le Préfet de Région écrit  qu’il s’agit : « ……  d’un parking implanté aujourd’hui à proximité immédiate d’un captage d’eau potable exposé à des risques jugés inacceptables » et dont l’agence Régionale de Santé (ARS) a clairement indiqué qu’elle ne donnerait plus son accord pour ce parking au-delà de la saison 2014-2015.

La municipalité prendra -t-elle une fois encore des arrêtés autorisant ce parking, avec le risque d’une pollution de la source des Planches qui alimente 80 % des foyers bressauds, en violation des règlements et contre les avis et décisions des autorités sanitaires ?

Il est temps de mettre un terme au laisser faire qui prévaut dans nos territoires. Sommes-nous prêts au nom du chantage aujourd’hui habituel à l’emploi à accepter n’importe quoi ? A prendre le risque de polluer une des ressources les plus essentielles à la vie ? Il est temps de réagir et de comprendre que ces menaces sont infondées et que l’emploi touristique, notamment hivernal, dépend déjà fortement des conditions climatiques, et de leur probable évolution.

Notre association a fait des propositions alternatives pour la gestion du stationnement pendant les pics de fréquentation de la station. Ces propositions offrent une capacité d’accueil supérieure aux solutions et projets actuels, n’affectent ni l’environnement ni la ressource en eau, et utilisent des équipements déjà existants. Nous ne comprenons pas pourquoi la société Rémy Loisirs, refuse d’en examiner la faisabilité.

Nous restons mobilisés pour la suite.

La Bresse le 06 décembre 2016

Posted in Aménagements, Biodiversité, Communiqué, Environnement, Parkings La Bresse, Ski, Tourisme, Vosges | Leave a comment

Pétition, pour une Route des Crêtes apaisée.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/users6/s/sosmdv/www/wp-content/plugins/speakup-email-petitions/includes/class.petition.php on line 307

Route des crêtesBaisser encore la vitesse, et organiser une journée fériée sans moteur, sur la Route des Crêtes : des objectifs réalisables et responsables !

SIGNER LA PÉTITION CI-DESSOUS

Pour une route des crêtes apaisée

[signature]

Signer
1,005 signatures

Partager avec vos amis:

   

Le texte de la pétition ici
Posted in Environnement, Pétitions, Tourisme, Vosges | Leave a comment

Le texte de la pétition

Baisser encore la vitesse, et organiser une journée fériée sans moteur, sur la Route des Crêtes : des objectifs réalisables et responsables !

Historique et touristique, la Route des Crêtes traverse sur 77 km des paysages naturels dont la renommée n’est plus à faire. Ballons, lacs, hautes-chaumes, flore et faune constituent un territoire apprécié de tous à l’origine de la réputation de cette route à nulle autre pareille.

Au fil des décennies, ce fleuron du Massif vosgien s’est transformé en un circuit de vitesse pour véhicules motorisés, générant toujours plus de bruit et de pollutions et causant de plus en plus d’accidents mortels. Les pouvoirs publics dans leur ensemble ont mis beaucoup de temps a réagir, en limitant la vitesse à 70 km/h dans un premier temps sur le tronçon alsacien de la route, suivi deux ans après par la partie vosgienne. Cette mesure qui est un premier pas dans la prise de conscience du problème est à nos yeux insuffisante, il faut aller plus loin et reconnaître comme dans de nombreux lieux en France et dans le monde le caractère particulier de cette route qui traverse des sites remarquables à tous points de vue.

En signant cette pétition,

  • nous demandons qu’une nouvelle réduction de la vitesse soit mise en place sur la totalité de la Route des Crêtes et sur ses routes d’accès, afin que la nature retrouve ses droits, que le calme, la quiétude et la sécurité ne soient plus de vains mots. Et que des contrôles réguliers de vitesse et de bruit soient régulièrement effectués.
  • Nous demandons que la Route des Crêtes bénéficie d’au-moins une journée fériée sans moteur, hormis les bus et ayants droit.

Retour pétition

 

Posted in Hautes chaumes, Pétitions, Tourisme, Vosges | Leave a comment

Pour une route des crêtes apaisée : les signataires

Dernières Signatures
1,005Denis Mathiot88100
1,004Martial Silvestre90350Éviter tous les excès ,la nature va bientôt nous le rappeler
1,003lorenzo Camaioli33400résidence le voltaire BT G appart 193
1,002Roland HILDT5710010 Impasse du liseron
1,001Serge GEUS67000Il y auraa toujours des imbéciles quoique l'on fasse,ces incivilités ne sont p&s assez pinies.
1,000Michel Leclere6800068000
999Martine Zboril54000Des paysages à préserver absolument, c'est un tel bonheur de se retrouver dans ce magnifique lieu !
998Pascal Sidre88120
997christophe claudel88250
996Claudine Lizot88530
Posted in Environnement, Hautes chaumes, Pétitions | Leave a comment

Les légendes aussi s’opposent aux parkings dans la nature

Panneau legendeSur le panneau d’affichage de la société Labellemontagne planté au bord de la route sur le site du projet de parking de Blanchemer, un(e) Sotré ou peut-être une fée a agrafé un texte. Ce texte raconte une légende vosgienne. Je vous le retranscris ci-dessous :

“En voulant aménager la goutte des fées, un site admirable, les hommes ont réveillé une très vieille légende. Mais était-ce vraiment une légende? Et qui est cette femme mystérieuse dotée d’étonnants pouvoirs? D’où vient-elle? A-t-elle réellement traversé les siècles pour sauver ce coin de nature sauvage?

Ce récit doit son inspiration à la montagne vosgienne, à ses forêts pleines de mystère, à ses lacs, à ses tourbières…., aux trésors vivants qu’elle révèle à ceux qui la voiTexte légendeent avec les yeux du naturaliste ou du poète. Remercions les femmes et les hommes qui luttent avec patience et abnégation pour changer la mentalité d’une civilisation matérialiste, qui s’octroie tous les droits, tous les pouvoirs sur la vie sauvage. Comportons-nous comme les usufruitiers responsables d’un patrimoine qui n’appartient à personne, à aucune génération, à aucune époque. Le devenir des espèces vivantes, des espaces vierges est entre nos mains.”

Merci aux fées et/ou aux Sotrés qui ont affiché ce texte. Les légendes disent souvent la vérité!

Posted in Environnement, Parkings La Bresse, Vosges | Leave a comment

Assemblée Générale 2016

Flaming_beech_in_a_forest_in_AlsaceVous êtes sympathisants de l’association, vous partagez nos combats, nous vous convions à l’assemblée générale de SOS Massif des Vosges.

Samedi 21 mai 2016 à 14h30 au chalet du Club alpin français des trois Fours (route des crêtes au dessus du col de la Schlucht).

Voir invitation : Ici

Posted in Documents | Leave a comment

Coup de projecteur sur SOS Massif des Vosges

“Lorraine matin”  FR3 du 8 janvier 2016. 

Thème qu’est ce que l’association SOS Massif des Vosges?

 

Posted in Non classé | Leave a comment

Novembre 2015, Parkings, nouveau courrier au Préfet

Site du Parking

Site du Parking

Monsieur le Préfet,

Nous souhaitons vous faire part de notre grande inquiétude suite aux deux constatations suivantes :

1 – Dans le Compte-rendu du Conseil municipal de La Bresse du 14/09/2015 page 10, on peut lire : « Le Maire confirme être en discussion avec les services préfectoraux pour continuer à utiliser le parking du pont de Bramont »

2 – D’autre part les panneaux de signalisation du parking de Bramont ont été installés début novembre par les services de la ville aux alentours de celui-ci. Ils sont pour le moment masqués par des plastiques noirs.

Cette déclaration du Maire de La Bresse est a rapprocher de vos écrits dans le mémoire en défense que vous présentez dans l’instance qui nous oppose devant le Tribunal administratif sur le projet de parking de Blanchemer :

« Il (le parking de Blanchemer) doit se substituer au parking dit de Bramont implanté aujourd’hui à proximité immédiate d’un périmètre de protection de captage en alimentation en eau potable. Il est impératif de ne plus l’utiliser1. A cet égard le rapport établi lors de l’évaluation environnementale en date du 23 janvier 2015 a souligné « Il(le parking) se substituera à un parking implanté aujourd’hui à proximité immédiate d’un périmètre de protection de captage en alimentation en eau potable exposé à des risques jugés inacceptables »

Ces derniers mots ont été de plus mis en gras et soulignés par vos soins.

Nous venons de vivre, ce qui est rarissime dans notre commune et plus généralement dans la montagne vosgienne, une période de pénurie d’eau qui s’est traduite par l’assèchement de nombreux ruisseaux et de nombreuses sources alimentant des résidences non raccordées au service communal de distribution d’eau. Il serait d’autant plus incompréhensible que dans cette circonstance ces « risques jugés inacceptables » soient pris une nouvelle fois. En effet bien que des pluies récentes et abondantes aient permis ces derniers jours de réalimenter ces sources, il n’en demeure pas moins que le déficit de précipitation constaté sur le massif continuera de produire ses effets pendant une longue période.

Le risque de pénurie n’est pas écarté pour les prochains mois, les basses températures de l’hiver et le gel n’étant pas propices à la remise à niveau des nappes.

Une pollution accidentelle de la principale source de la commune aurait dans ces conditions des conséquences encore plus graves et préoccupantes.

Plusieurs solutions, provisoires ou non, permettant de répondre aux préoccupations en matière de stationnement peuvent être rapidement mises en place et combinées entre-elles. Elles n’ont jamais été sérieusement étudiées par la société Rémy Loisirs. Nous en évoquerons deux.

– les parkings des entreprises. Il existe en effet de nombreux parkings dans la vallée de Vologne, propriété d’entreprises locales. Ces parkings sont vides les week-end (période de très forte affluence de la station) et certains notablement sous utilisés pendant la semaine. Ces parkings pourraient, par convention, être mis à disposition de la station qui assurerait l’acheminement des usagers, comme elle l’a déjà fait, par des navettes de bus. Une société de loisirs bressaude pratique ainsi depuis quelques années à la satisfaction de tous. Un recensement rapide a montré que la capacité disponible est supérieure à celle du parking de Bramont.

– la limitation de la vente des forfaits. La station ne met aucune limite à la vente de forfaits. Cette solution, communément mise en œuvre par de grandes stations alpines permettrait de faire face à la sur-fréquentation notoire de la station et aux problèmes de stationnement. Quand tous les sièges d’une salle de cinéma sont occupés, on ne vend plus de billet.

Sans préjuger des décisions qui seront prises par le Tribunal administratif suite aux recours déposés et à venir contre le projet de parking de Blanchemer, il serait judicieux et sans doute urgent de poser globalement le problème de l’accueil des usagers de la station La Bresse-Hohneck et d’y apporter des solutions raisonnables et durables avec l’ambition de dépasser les bricolages successifs que l’on observe depuis plusieurs années. Bricolages qui se sont traduit par des ajouts de surfaces de stationnement gagnées par défrichement de la forêt, construites en violation des règlements et des normes, et toujours aujourd’hui en infraction avec ceux-ci.

Nous sommes prêts pour notre part à apporter notre contribution à une telle réflexion.

Dans l’immédiat nous nous opposons avec la plus grande détermination à l’utilisation du parking de Bramont, et nous osons espérer, Monsieur le Préfet, que compte-tenu des éléments exposés et du risque inacceptable encouru, vous prendrez la décision de ne pas autoriser l’utilisation de ce parking pour la saison 2015-2016, et les suivantes.

Dans l’attente des suites que vous réserverez à ce dossier, nous vous prions de croire, Monsieur le Préfet, à l’assurance de notre haute considération.

SOS Massif des Vosges
Le Président
Dominique Humbert

Copie à : Monsieur le Directeur de l’agence Régionale de Santé
Monsieur le Directeur de la DDT Vosges

Posted in Dossier, Environnement, Parkings La Bresse, Ski, Tourisme, Vosges | Leave a comment