Assemblée Générale 2016

Flaming_beech_in_a_forest_in_AlsaceVous êtes sympathisants de l’association, vous partagez nos combats, nous vous convions à l’assemblée générale de SOS Massif des Vosges.

Samedi 21 mai 2016 à 14h30 au chalet du Club alpin français des trois Fours (route des crêtes au dessus du col de la Schlucht).

Voir invitation : Ici

Posted in Documents | Leave a comment

Coup de projecteur sur SOS Massif des Vosges

“Lorraine matin”  FR3 du 8 janvier 2016. 

Thème qu’est ce que l’association SOS Massif des Vosges?

 

Posted in Non classé | Leave a comment

Novembre 2015, Parkings, nouveau courrier au Préfet

Site du Parking

Site du Parking

Monsieur le Préfet,

Nous souhaitons vous faire part de notre grande inquiétude suite aux deux constatations suivantes :

1 – Dans le Compte-rendu du Conseil municipal de La Bresse du 14/09/2015 page 10, on peut lire : « Le Maire confirme être en discussion avec les services préfectoraux pour continuer à utiliser le parking du pont de Bramont »

2 – D’autre part les panneaux de signalisation du parking de Bramont ont été installés début novembre par les services de la ville aux alentours de celui-ci. Ils sont pour le moment masqués par des plastiques noirs.

Cette déclaration du Maire de La Bresse est a rapprocher de vos écrits dans le mémoire en défense que vous présentez dans l’instance qui nous oppose devant le Tribunal administratif sur le projet de parking de Blanchemer :

« Il (le parking de Blanchemer) doit se substituer au parking dit de Bramont implanté aujourd’hui à proximité immédiate d’un périmètre de protection de captage en alimentation en eau potable. Il est impératif de ne plus l’utiliser1. A cet égard le rapport établi lors de l’évaluation environnementale en date du 23 janvier 2015 a souligné « Il(le parking) se substituera à un parking implanté aujourd’hui à proximité immédiate d’un périmètre de protection de captage en alimentation en eau potable exposé à des risques jugés inacceptables »

Ces derniers mots ont été de plus mis en gras et soulignés par vos soins.

Nous venons de vivre, ce qui est rarissime dans notre commune et plus généralement dans la montagne vosgienne, une période de pénurie d’eau qui s’est traduite par l’assèchement de nombreux ruisseaux et de nombreuses sources alimentant des résidences non raccordées au service communal de distribution d’eau. Il serait d’autant plus incompréhensible que dans cette circonstance ces « risques jugés inacceptables » soient pris une nouvelle fois. En effet bien que des pluies récentes et abondantes aient permis ces derniers jours de réalimenter ces sources, il n’en demeure pas moins que le déficit de précipitation constaté sur le massif continuera de produire ses effets pendant une longue période.

Le risque de pénurie n’est pas écarté pour les prochains mois, les basses températures de l’hiver et le gel n’étant pas propices à la remise à niveau des nappes.

Une pollution accidentelle de la principale source de la commune aurait dans ces conditions des conséquences encore plus graves et préoccupantes.

Plusieurs solutions, provisoires ou non, permettant de répondre aux préoccupations en matière de stationnement peuvent être rapidement mises en place et combinées entre-elles. Elles n’ont jamais été sérieusement étudiées par la société Rémy Loisirs. Nous en évoquerons deux.

– les parkings des entreprises. Il existe en effet de nombreux parkings dans la vallée de Vologne, propriété d’entreprises locales. Ces parkings sont vides les week-end (période de très forte affluence de la station) et certains notablement sous utilisés pendant la semaine. Ces parkings pourraient, par convention, être mis à disposition de la station qui assurerait l’acheminement des usagers, comme elle l’a déjà fait, par des navettes de bus. Une société de loisirs bressaude pratique ainsi depuis quelques années à la satisfaction de tous. Un recensement rapide a montré que la capacité disponible est supérieure à celle du parking de Bramont.

– la limitation de la vente des forfaits. La station ne met aucune limite à la vente de forfaits. Cette solution, communément mise en œuvre par de grandes stations alpines permettrait de faire face à la sur-fréquentation notoire de la station et aux problèmes de stationnement. Quand tous les sièges d’une salle de cinéma sont occupés, on ne vend plus de billet.

Sans préjuger des décisions qui seront prises par le Tribunal administratif suite aux recours déposés et à venir contre le projet de parking de Blanchemer, il serait judicieux et sans doute urgent de poser globalement le problème de l’accueil des usagers de la station La Bresse-Hohneck et d’y apporter des solutions raisonnables et durables avec l’ambition de dépasser les bricolages successifs que l’on observe depuis plusieurs années. Bricolages qui se sont traduit par des ajouts de surfaces de stationnement gagnées par défrichement de la forêt, construites en violation des règlements et des normes, et toujours aujourd’hui en infraction avec ceux-ci.

Nous sommes prêts pour notre part à apporter notre contribution à une telle réflexion.

Dans l’immédiat nous nous opposons avec la plus grande détermination à l’utilisation du parking de Bramont, et nous osons espérer, Monsieur le Préfet, que compte-tenu des éléments exposés et du risque inacceptable encouru, vous prendrez la décision de ne pas autoriser l’utilisation de ce parking pour la saison 2015-2016, et les suivantes.

Dans l’attente des suites que vous réserverez à ce dossier, nous vous prions de croire, Monsieur le Préfet, à l’assurance de notre haute considération.

SOS Massif des Vosges
Le Président
Dominique Humbert

Copie à : Monsieur le Directeur de l’agence Régionale de Santé
Monsieur le Directeur de la DDT Vosges

Posted in Dossier, Environnement, Parkings La Bresse, Ski, Tourisme, Vosges | Leave a comment

Vosges, le silence en péril

Vosges_du_Nord-ArbresNous publions ci-dessous un travail sonore réalisé par Marc Namblard guide naturaliste et audio naturaliste qui a construit ce document sonore avec des enregistrements qu'il a effectués dans le massif des Vosges pendant les quatre saisons.

Les textes d'accompagnement sont de Marc Namblard.

Mettez un casque, et préparez-vous à vivre une expérience inoubliable, écoutez la nature déployer sa magnificence dans vos oreilles.

Prises de son et montage réalisé par Marc Namblard, www.promeneursecoutant.fr, tous droits réservés.

 

Vosges, le silence en péril

La pièce sonore partagée dans cet espace d'écoute n'est pas «réaliste» : si elle devait refléter la réalité objective de l'environnement sonore vosgien, il y a fort à parier qu'au bout de quelques minutes, vous enlèveriez votre casque... car notre beau massif baigne aujourd'hui dans une rumeur anthropique presque incessante, en raison notamment d'une forte fréquentation motorisée sur les très nombreux axes routiers (jusque dans les espaces les plus sensibles) et d'un trafic aérien modéré à intense.

Depuis plusieurs décennies, le bruit est une préoccupation présente dans nos villes. La réglementation reconnaît cette préoccupation par une série de seuils de niveau sonore à respecter, afin de protéger, au minimum, la santé des habitants... Mais cette considération s'estompe au fur et à mesure que nous nous éloignons des grandes agglomérations. Dans l'esprit de beaucoup de gens (dont des décideurs), la campagne est forcément calme. Et lorsqu'elle devient bruyante, qui cela peut-il bien déranger ?

Ce n'est pas tomber dans l'écologie profonde que de constater que les textes de loi sur le bruit ne se préoccupent que des humains... alors que des études inquiétantes consacrées à l'impact des nuisances sonores sur les espèces animales et les écosystèmes (marins et terrestres) s'accumulent à travers le monde...

Quand bien même il est difficile à nous seuls de changer cet état de fait, nous, amoureux de la nature de tout poil, avons également le devoir de sensibiliser le public et les élus aux problèmes de pollution sonore qu'occasionnent nos activités sur le territoire. Telle est aussi la finalité de cet espace d'immersion sonore...

Quelques mots

sur ce que vous écoutez...

Le texte ci-dessous présente les prin­cipaux acteurs sonores que vous ren­contrerez. Libre à vous de vous y référer ou de l'ignorer si vous préférez laisser libre cours à votre imagination...

• Frémissements printaniers (env. du début à 03'30"). Une vague de perturbations océaniques radoucit l'at­mosphère et provoque la débâcle des lacs glaciaires. Grenouilles rousses et Crapauds communs sortent de leur torpeur hivernale pour rejoindre les sites de reproduction délivrés du gel et de la neige...

• Hêtraie-sapinière au printemps (env. de 03'30" à 7'00"). Dans la forêt, l'appétit sexuel et territorial des oiseaux se réveille. Le Roitelet huppé inspecte les rameaux des conifères en lançant sa délicate ritournelle acidulée. Mésange noire, Pouillot siffleur et Pinson des arbres se mêlent à la danse. Au premier plan, un Pic noir tambourine une branche morte, particulièrement sonnante, alors qu'un Coucou gris s'égosille au loin dans la canopée et qu'un Chevreuil, inquiet, s'enfuit bruyamment...

• Journée chaude sur les hautes-chaumes (env. de 7'00" à 12'00").

Depuis plusieurs semaines maintenant, le petit peuple de l'herbe (criquets et autres sauterelles) stridule d'extase, tel l'impressionnant Barbitiste ventru. En milieu d'après-midi, sous l'effet d'une chaleur particulièrement marquée, un orage de convection se forme rapidement au-dessus d'un cirque glaciaire.

Buses variables et Grands corbeaux pro­fitent des mouvements ascendants de l'air. Un Pipit farlouse et quelques criquets se risquent encore à chanter sous les premières gouttes alors que les coups de foudre s'approchent dangeureusement...

• Fin d'été en forêt (env. de 12'00" à 14'30"). Le sous-bois s'enchante de rondes de mésanges fébriles, de geais railleurs et de myriades d'hyménoptères en quête de proies et de miellat. Un Pic noir tout proche lance son cri de vol (krukruu...) et marque sa présence terri­toriale par ses cris stridents caractéris­tiques. À l'approche du crépuscule, de gros mammifères coiffés, magnifiques, se manifestent lourdement...

• Les cerfs des faignes (env. de 14'30" à 20'00"). Nous sommes dans les derniers jours de septembre. Le goût épicé de l'automne vosgien s'empare de l'ensemble de nos sens. C'est le faîte du brame des cerfs. Une expression puissante de ce qui reste de sauvage dans notre monde occidental. En lisière de forêt, une harde de sangliers fouille le sol en quête de pitance puis s'évanouit...

• ...vers l'hiver (env. de 20'00" à la fin). Frémissements de neige sur les feuilles marcescentes. Deux grands canidés traversent rapidement le sous-bois... Plus haut : première véritable tempête de neige sur les Hautes-Chaumes. Plus bas : les lacs gèlent, crissent, détonnent... alors que le chant de la petite Chouette de Tengmalm résonne dans la pureté de la nuit...

Posted in Vosges | Leave a comment

Parking inutile, un an de gagné!

Flaming_beech_in_a_forest_in_AlsaceAprès avoir déposé un référé suspension et un recours sur le fond devant le tribunal administratif de Nancy contre l’arrêté du Préfet des Vosges autorisant le parking du pont de Blanchemer à La Bresse, nous avons décidé, au vu de nouveaux éléments, de retirer le référé suspension. En effet ce dernier n’avait plus lieu d’être puisque le Préfet nous a transmis un document dans lequel le début des travaux est repoussé à juillet 2016. Nous restons malgré tout vigilant et nous ne manquerons pas de suivre de très près les prochaines étapes administratives et techniques de ce dossier.

Voir ici le communiqué de presse de SOS Massif des Vosges

La pétition contre ce parking est toujours ouverte

Posted in Aménagements, Communiqué, Dossier, Parkings La Bresse, Vosges | Leave a comment

Pétition : Non au parking inutile en pleine nature

Site du projet de parking

Site du projet de parking

La société Rémy loisirs veut créer un parking de 400 places (parking de Blanchemer) dans une zone naturelle située à plus d’un kilomètre en aval de la station de ski La Bresse-Hohneck. Cela nécessitera la destruction de 2 hectares de forêt communale, ce parking ne sera utilisé au mieux que 5 semaines par an, le paysage sera détruit et artificialisé.

A proximité immédiate de la station, il existe actuellement 4 parkings(aucun ne respecte les normes de prévention des pollutions par les hydrocarbures), 4 zones de stationnement en épi, plusieurs zones de stationnement autorisées le long des routes d’accès et enfin, un stationnement sauvage volontairement non maîtrisé. La station La Bresse-Hohneck est manifestement surdimensionnée et rien n’a été fait par la société Rémy-loisirs pour régler les problèmes de stationnement ; bien au contraire, cette surfréquentation a toujours été instrumentalisée pour demander à la commune de céder de nouveaux terrains forestiers et y installer des parkings. Chaque nouveau parking génère un afflux supplémentaire de voitures et chaque nouvelle vague de clients incite la société à créer de nouveaux équipements et de nouvelles attractions. Cette course sans fin doit cesser.

Nous disons stop aux destructions de la nature et à l’aliénation du patrimoine communal au seul profit de la société Rémy loisirs.

C’est pourquoi nous demandons

  • que ce dernier projet soit abandonné et que la société Rémy- Loisirs, si elle souhaite régler le problème qu’elle a elle même créé, réalise le parking en silo, à l’emplacement initialement prévu à proximité immédiate de la station.
  • qu’elle entreprenne les travaux nécessaires à la mise aux normes anti-pollutions des parkings existants.

Non au parking inutile en pleine nature

[signature]

Signer
1,322 signatures

Partager avec vos amis:

   

Liste des signataires

Télécharger la pétition en PDF

Voir le dossier complet ici

Posted in Aménagements, Environnement, Foret, Parkings La Bresse, Pétitions, Tourisme, Vosges | Leave a comment

Enquête publique parking à La Bresse

Site du projet de parking

Site du projet de parking

Une enquête publique s’est déroulée du 30 mars au 30 avril 2015 sur la commune de La Bresse, au sujet du projet de parking présenté par la société Rémy loisirs filiale de Labellemontagne.

Ce projet se situe sur une zone naturelle qu’il faudrait détruire, ne présente aucun intérêt et accumule les inconvénients dans tous les domaines.

SOS Massif des Vosges s’oppose à ce projet et a remis un mémoire de 6 pages au commissaire enquêteur détaillant les raisons de son opposition.
Voir ou télécharger ce mémoire ici.

Le dossier de l’enquête publique est consultable ou téléchargeable sur ce lien

Posted in Aménagements, Dossier, Environnement, Parkings La Bresse, Tourisme, Vosges | Leave a comment

Assemblée générale 2015

2009_08_13Vosges,_massif_du_Honeck_+_HahnenbrunnenL’assemblée générale de l’association s’est déroulée samedi 14 février à Gérardmer. Vous pouvez consulter ici le rapport d’activité et le rapport moral du président ainsi que deux textes ayant servi à l’introduction du débat : “petite radiographie (non nucléaire) des politiques d’aménagement du massif” et une “contribution”

Posted in Non classé | Leave a comment

L’enduro ne sera pas autorisé

Platanthera_bifolia_(massif_des_Vosges)Le Préfet des Vosges a pris la décision de ne pas autoriser l’enduro du 21 mars prochain. Nous nous en réjouissons et nous adressons un grand merci aux 1500 signataires, leur engagement pour la protection de la nature et plus particuliérement de la faune et de la flore de nos forêts a porté ses fruits parmi les nombreuses initiatives et actions engagées par les associations.

C’est une première étape, mais nous considérons que cette interdiction n’épuise pas la question plus générale des loisirs motorisés dans les zones naturelles. Nous demandons que s’instaure un véritable débat sur ces pratiques non respectueuses de la nature et de la grande majorité de ceux qui y viennent chercher le calme et le ressourcement. Nous agirons pour faire évoluer la loi dans ce domaine, et nous aurons besoin de vous tous pour que ce dossier avance. .Merci encore pour votre engagement, nous comptons sur vous pour la suite.

Posted in Environnement, Foret, Vosges | Leave a comment

Pétition contre l’enduro du 21 mars dans le massif vosgien

Forêt_domaniale_de_La_Petite-Pierre_Sud_(1)Un projet de course enduro regroupant 250 motos sur 220 km de chemins forestiers est programmé pour le 21 mars prochain.

Cette course se déroulerait au départ de Saint Etienne les Remiremont pour traverser 14 communes situées dans le Pays de Remiremont et ses vallées, ainsi que dans les vallées de la Moselotte et de la Cleurie. en empruntant principalement les chemins forestiers.

Les multiples dégradations et dommages que causerait une telle manifestation aux forêts et zones naturelles traversées ou approchées sont connues. Des manifestations du même type ayant d’ailleurs déjà été interdites, il serait difficilement compréhensible que les Vosges deviennent le dernier refuge de ces attroupements d’un autre âge, destructeurs de la nature et porteurs de valeurs en contradiction totale avec les enjeux de notre monde confronté à de graves dysfonctionnements, notamment climatiques, mettant en cause notre avenir commun.

Quel exemple serait donné aux jeunes générations, si l’on permettait qu’au nom de l’amusement égoïste de quelques-uns, la nature soit traitée comme quantité négligeable et que nos forêts et notre massif deviennent le terrain de jeu de quelques « Mad Max ».

De plus, le mois de mars est la période de nidification de nombre d’espèces d’oiseaux dont certaines sont rares et/ou protégées. L’impact négatif sur ces espèces en serait démultiplié.

Nos forêts, notre massif, sont notre patrimoine commun. Ce sont des espaces d’une grande richesse patrimoniale mais aussi très fragiles et très vulnérables, qui ne sont pas compatibles avec ces pratiques particulièrement agressives et destructrices.

C’est pourquoi nous demandons :

  • L’interdiction de cette manifestation et des manifestations du même type
  • un moratoire et un débat public concernant les loisirs motorisés dans la nature

Association SOS Massif des Vosges

Association Biodiversit’Haies 88

Association Avenir et Patrimoine 

Association Paysage et nature de la campagne vosgienne

Non à l'enduro dans le massif vosgien

Cette pétition est fermé.

Date de fin: Feb 07, 2015

Signatures recueillies: 1552

1,552 signatures

Liste des signataires

Télécharger la pétition en PDF

Le Préfet des Vosges n’autorise pas l’enduro. Merci à toutes et à tous


Posted in Environnement, Foret, Pétitions, Vosges | Leave a comment

Lettre ouverte au Préfet des Vosges et au Maire de La Bresse

logocouleur2

Monsieur le Préfet des Vosges,

Monsieur le Maire de La Bresse,

Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux

La Bresse le 12 décembre 2014

Lettre ouverte.

Mesdames, Messieurs,

Nous apprenons que vous envisagez d’autoriser l’ouverture d’un parking pendant la saison d’hiver, sur un terrain situé sur la rive gauche de la Moselotte, au pont de Bramont à La Bresse. Ce parking doit servir à accueillir les véhicules des usagers de la station de ski La Bresse-Hohneck, afin, dites vous : « de répondre à des problèmes importants de sécurité liés au stationnement  et à la circulation au niveau de la station».

Comme vous le savez1, nous nous trouvons là, sur la zone de protection rapprochée de la source des Planches qui alimente 75 % des foyers bressauds en eau potable. La déclaration d’utilité publique instituant cette zone de protection interdit précisément de telles utilisations de ce terrain, dans le but de préserver la ressource en eau potable et d’assurer la sécurité sanitaire de cette eau.

Il est donc très étonnant que pour régler « des problèmes importants de sécurité liés au stationnement et à la circulation au niveau de la station», vous preniez le risque dans des conditions de légalité très contestables, d’attenter à la sécurité sanitaire de la population de La Bresse, ce qui a pour effet qu’en voulant régler un problème de sécurité, vous prenez le risque d’en générer un plus grand encore !Bramont

Vous écrivez, Monsieur le Préfet, dans votre réponse du 03 octobre 2014 à notre courrier du 11 février de la même année : « j’envisage d’autoriser l’utilisation du parking situé à proximité du pont de Bramont. Toutefois des mesures de prévention et de surveillance seront prescrites pour éviter tout risque de pollution du site » Je vous sais gré, Monsieur le Préfet, de reconnaître l’existence de risques de pollutions, mais la seule mesure de prévention efficace dans ce type d’équipement consiste en l’imperméabilisation des sols et la récupération dans des bassins de décantation des eaux de pluie et de ruissellement. Travaux que le classement en zone de protection rapprochée de la source interdit explicitement. Il en résulte que les mesures que vous pourriez prescrire n’auront pour seul effet que de constater une éventuelle pollution. Le mal sera fait.

Nous souhaitons vous rappeler ici, que le problème du stationnement lié à la fréquentation de la station de ski n’est pas nouveau. Cette question avait été abordée dès les années 2000 lorsque la société Labellemontagne avait déposé un dossier de restructuration/développement de la station. La réponse apportée, qui avait été à l’époque validée par les services de l’État et l’aménageur, consistait en la création d’un parking en silo de 1100 places sur quatre niveaux, à proximité du rond-point aval de la station.

Un permis de construire avait été accordé et une déclaration d’ouverture des travaux déposée. Curieusement, aucune réalisation concrète n’a suivi et le terrain où devait être construit le silo a été transformé en parking de surface, sans d’ailleurs qu’aucune mesure de prévention des pollutions aux hydrocarbures ne soit prise. Il en va de même pour le parking de Belle-hutte réalisé dans des conditions plus que contestables en 2009. Parking qui n’était pas prévu dans le dossier cité plus haut, et qui a nécessité la destruction d’une surface boisée de 1,5ha.

Cette accumulation de parkings réalisés ou en projets résulte directement du non respect par l’aménageur, la société Labellemontagne, des engagements qu’elle a pris et notamment la construction du silo de 1100 places. Il faut aujourd’hui ajouter à ces inconséquences, la demande actuellement à l’instruction dans les services de l’Etat, formulée par la dite société, pour la construction d’un énième parking de 600 places, en aval de la station hydroélectrique de Blanchemer.2 Ce parking obligerait au défrichement de 3ha de forêt et à la destruction d’une zone humide adjacente.

Il serait aujourd’hui parfaitement extravagant que les négligences répétées et volontaires de la société Labellemontagne entrainent d’une part, la mise en danger de l’approvisionnement en eau potable de la quasi totalité des foyers bressauds et d’autre part, la destruction de zones naturelles et boisées, propriétés communales.

C’est pourquoi, nous vous demandons Monsieur le Préfet, Monsieur le Maire de renoncer à délivrer l’autorisation d’ouverture du parking de Bramont et d’abandonner la poursuite du projet de parking de Blanchemer.

Nous vous demandons d’agir fermement auprès de la société exploitante afin qu’elle respecte ses engagements et construise le parking en silo prévu.

On ne peut en effet, vouloir augmenter les capacités d’accueil de la station en profitant des effets bénéfiques générés et en faire supporter les effets négatifs aux contribuables, aux usagers et à l’environnement

De plus, ainsi que nous le démontrons plus haut, le prétexte invoqué de la sécurité résulte de l’unique responsabilité de l’aménageur qui n’a jamais, en connaissance de cause, assumé les engagements qu’il avait pris et les responsabilités qui sont les siennes. A savoir la construction du silo qui, curieusement ne fut jamais mise en œuvre, et ce depuis l’obtention du permis de construire le 29 décembre 2006.

Les problèmes de sécurité liés au stationnement, pourront dans l’attente de la réalisation de cet équipement être utilement et efficacement réglés par la mise en œuvre plus rigoureuse et le respect des dispositions du code de la route, lequel est, nous semble-t-il, fait pour ça.

 Dans l’attente des suites que vous réserverez à ce dossier, nous vous prions de croire, Monsieur le Préfet, Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux à l’assurance de notre haute considération.

 Dominique Humbert

Président de SOS Massif des Vosges

Posted in Environnement, Non classé, Parkings La Bresse, Ski, Tourisme, Vosges | Leave a comment

Les aménagements en projets ou en cours sur le massif des Vosges

La liste qui suit n’est pas exhaustive, si vous avez connaissance d’autres projets du même acabit, faites le nous savoir ici.

  • Manifestation pied du HohneckPumptrack pied du Hohneck : ce projet a été réalisé en 2011, nous l’avons combattu. Aujourd’hui un accord à été trouvé avec le propriétaire qui va remettre le site dans son état initial.
  • teleporte_schema_2Téléporté Mittlach : projet d’installation d’une télécabine entre la vallée de Mittlach-Metzeral et le sommet du Kastelberg. Menaces sur la vallée de la Wormsa, une des plus belles et plus sauvages vallées alpine des Vosges. Implantation de l’arrivée au sommet du Kastelberg en contradiction avec la charte du Parc des Ballons.
  • Carrière à Metzeral
  • Carriere-La-BresseCarrière à La Bresse. Transformation d‘une carrière artisanale en carrière industrielle dans un site naturel à proximité immédiate de maisons d’habitation. Pollutions sonores, poussières, trafic de camions
  • Projet immobilier au Grand Ballon. Important programme de construction immobilière au sommet du Grand Ballon. Projet abandonné après la mobilisation du collectif Grand Ballon et Crêtes en 2009
  • Démontage différé du radar et du socle du Grand-ballon. Verrue paysagère.
  • Tous-au-colÉoliennes du Bonhomme. Projet en suspend suite à la mobilisation du collectif contre le projet éolien du Bonhomme. Menaces sur l’avifaune, Grand tétras et chauves souris
  • Éoliennes de Saales
  • via ferrataVia Ferrata Soultzeren. Projet à l’étude pour la réalisation d’une voie d’accés au sommet du Tanet par la paroi rocheuse, escaliers et passerelles métaliques…
  • Lac Blanc descente VTTDescente VTT La Bresse, le lac Blanc et projet au Markstein. Création de pistes de descentes VTT en forêt et sur les pistes de ski. Ravinement, dérangement de la faune etc.
  • projet implantationParkings La Bresse. Inflation de projets de parking autour de la station La Bresse Hohneck, en violation de tous les engagements pris par l’exploitant et en violation flagrante de la réglementation. Voir ici deux courriers au Préfet des Vosges.
    Markstein
    Luge d’été au Marckstein. Projet en cours de travaux défigurant un site emblématique des Vosges
  • Téléporté Markstein depuis Wesserling . En réflexion. Risque d’atteinte supplémentaire soit au Treh (côté promenade et panorama du Markstein), soit au col du Markstein (près Auberge Speckbacher) avec saignée importante dans la forêt de Ranspach (plus long téléporté d’Europe??) . Pas de compensation de fermeture de route envisagée.
  • Barreau de circulation entre Treh et Breitfirst très dommageable à la tranquillité (en limite du site inscrit). Autorisé sans concertation en circulation estivale. Amélioré sans concertation lors de l’actuel chantier fractionné de développement du Markstein. Régulièrement autorisé par dérogation, pour la circulation hivernale pour les fondeurs voulant s’entraîner au Breitfirst.
  • Grande manifestations sportives sur les crêtes trail et courses diverses. Accélération de l’érosion…
  • la Ferme du Felsach, travaux récurrents, contraires aux statuts de la Réserve du Ventron.
  • Carrière de saint Nabord (Mont saint Odile)
  • 8_simul.vue depuiscimetière hiverProjet d’éoliennes à Grendelbruch : Projet d’Eoliennes sur les hauteurs de Grendelbruch, porté par la communauté de communes du canton de Rosheim, dans un paysage emblématique des Vosges moyennes, en ligne de crête et à proximité d’une chaume secondaire extrêmement fragile
  • Le champ du feu
    Chaumes labouréesPratiques culturales destructrices de la biodiversité des hautes chaumes : labour des chaumes et ensemencement avec herbes à fourrage La Duchesse (La Bresse), le Markstein etc.
  • Passages de courses automobiles, rallye de France,courses de cote (Gaschney, Sewen…) Bruit, pollution …
  • Planche-des-belles-fillesDestruction du site et de la chaume de la Planche des Belles Filles pour l’accueil d’une étape du tour de France
  • Le Braunkopf Metzeral) Projet immobilier.
  • Projets d’extension des stations de ski
  • Projet d’élargissement des routes d’accès aux stations de ski
  • P1000048Le Wissgrut, permis de construire à 1000 m
Posted in Aménagements, Bas-Rhin, Environnement, Haut-Rhin, Hautes chaumes, Vosges | Leave a comment